Actualité

LE CHEF DE FILE DE L’OPPOSITION EST-IL UNE INSTITUTION REPUBLICAINE ?

Sans aborder les controverses liées à la notion d’Institution en Théorie du Droit ou en Sociologie du Droit, une Institution peut être religieuse (la Mosquée ou l’Eglise), Politique (le Président de la République, les partis politiques), administrative (la préfecture), judiciaire (les Cours et Tribunaux), juridique (le mariage), commerciale (les sociétés), etc. Au sens du Droit Constitutionnel, les Institutions sont celles qui sont définies par la Constitution à un moment donné.

Ainsi, conformément à la Constitution guinéenne du 07 mai 2010, la Présidence de la République, l’Assemblée Nationale, le Médiateur de la République, la Cour Suprême sont des exemples d’Institutions Républicaines.

Nonobstant le fait que la Constitution ne cite pas le Chef de file de l’opposition comme une Institution, la Loi L/2014/036/AN portant Statut de l’opposition politique en République de Guinée établit une différence entre le Chef de file de l’opposition et les Présidents des Institutions Républicaines dans le cadre du protocole d’Etat.

LE-CHEF-DE-FILE-DE-LOPPOSITION
A lire aussi :  LE JUGE DIAWARA ECRIT UN LIVRE DONT L’USAGE DEPASSE NOS FRONTIERES.
Previous post

DECRET D/2015/021/PRG/SGG DU 18 FÉVRIER 2015, PORTANT ATTRIBUTIONS ET ORGANISATION DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE.

Next post

QU’EST QUI DIFFERE LE CODE ELECTORAL REVISE DE L’ANCIEN ?