Actualité

ALERTE ROUGE : LES QUARTIERS ET DISTRICTS SONT MENACES

L’Observatoire Citoyen de Défense des Droits de la République (OCDR) dénonce et condamne vigoureusement les velléités visant à déposséder les citoyens guinéens de leurs droits absolus d’être les seuls éligibles aux élections des Conseils de quartier et de district.

En effet, conformément au titre 2 ‘‘illégal et illégitime’’ de l’accord politique du 12 octobre 2016, les Conseils de quartier et de district doivent être composés au prorata des suffrages obtenus par les listes à l’élection communale.  Pire, le même titre laisse la désignation des Chefs de quartier et de district à la liste arrivée en tête dans le quartier ou dans le district. Cette idée politico politicienne, spontanée, inadaptée et rétrograde est malheureusement en phase d’être adoptée comme loi de la République par les Honorables Députés.

Au terme de l’article 72 de la Constitution, les Représentants du Peuple contrôlent l’action gouvernementale, votent et révisent les lois qui fondent notre société.

Si les Députés n’ont pas un mandat impératif, ils ont cependant, l’obligation d’écouter et de prendre en compte les aspirations des populations.

La Loi électorale en vigueur consacre 14 articles sur les 225 aux élections des Conseils de quartier et de district. Cette responsabilisation des citoyens à la base est une avancée démocratique à renforcer et à capitaliser. Les efforts doivent être consentis dans le renforcement de ce dispositif législatif.

C’est pourquoi,

  • Vu l’importance de la décentralisation dans le développement à la base,
  • Vu la nécessité actuelle d’éviter que nos quartiers et districts soient politisés,
  • Vu l’avancée démocratique déjà obtenue,
  • Vu le rejet exprimé par les populations face au titre 2 de l’accord cité ci-haut,
A lire aussi :  L’OBSERVATOIRE CITOYEN DE DEFENSE DES DROITS DE LA REPUBLIQUE S’INSURGE CONTRE L’ACCORD POLITIQUE EN COURS

L’OCDR, invite les élus du Peuple à ne pas céder à la pression politico politicienne. D’agir conformément aux aspirations des citoyens en rejetant ce projet de loi qui confisque le droit exclusif des citoyens et qui menace dangereusement les quartiers et les districts.

Ensemble, agissons pour défendre nos quartiers et districts!!!

Conakry, le 25 décembre 2016

Le Président

Mamadi 3 KABA

 

 

 

 

 

 

 

Previous post

La garde-à-vue est une mesure privative de liberté, d'une durée strictement limitée qui reste sous le contrôle permanent de l'autorité judiciaire.

Next post

La Guinée à l’honneur: Remise de diplômes aux nouveaux Avocats à Montpellier